Le Web communique » Musique » Discographie Marilyn Manson : bientôt le réveil de la Bête sur Discochronics.fr


Discographie Marilyn Manson : bientôt le réveil de la Bête sur Discochronics.fr

21 mars 2012 · Posté dans Musique 

La discographie Marilyn Manson tient le pavé métal depuis 1994 avec une collection de disques allant du moins bon au très réussi. Si le moins bon était situé au début de cette discographie, personne ne s’inquiéterait de la sortie du nouvel opus du Révérend fin avril de cette année. Mais comme le pire de Marilyn Manson réside dans ses deux derniers opus, les fans ont le droit d’avoir quelques appréhensions.

Marilyn Manson : l’ennemi de l’Amérique

Avec toutes les ligues chrétiennes sur le dos depuis ses débuts, Marilyn Manson est devenu la bête noire de l’Amérique catholique. Que n’ont-elles pas inventées sur son compte, des histoires sordides sombrant dans le ridicule, pour encourager la belle jeunesse américaine, à boycotter cet énergumène. En 1994, l’homme sort son premier véritable opus, Portrait of american family affichant déjà une tendance pour les choses qui fâchent en exhibant sur la pochette, un pré-ado avec seringue en main. Il revient en 1995 avec Smells like a children plutôt orienté expérimental et jalonné de plusieurs reprises. Le coup de maitre arrive en 1996 avec Antichrist Superstar, sorte d’anti-bible en seize chapitres qui le fera accéder au statut de star du métal-indus.

Marilyn Manson : l’icône métal

Les disques continuent de s’enchaîner avec bonheur, Marilyn Manson dévoilant peu à peu, toutes les facettes d’un talent indéniable : Mechanical Animals en 1998, beaucoup plus électro, un live très efficace The Last Tour On Earth en 1999, où l’on s’aperçoit que la voix du type  est un vrai cri de rage même sans effets spéciaux. Il aborde les années 2000 avec sérénité, balançant un Holy wood de fort belle tenue en 2000 puis un The Golden Age Of Grotesque en 2003 qui flirte avec l’imagerie des années 30, le tout emballé dans un son surpuissant comme jamais entendu sur un disque de métal.

Marilyn Manson : la déprime

Largué par sa petite amie de l’époque, Dita Von Teese, notre Marilyn Manson international sombre dans la mélancolie. Il tombe aussi dans la médiocrité avec un disque plus que moyen Eat Me Drink Me en 2007 où il s’épanche largement sur sa nouvelle solitude. En 2009, il remet çà avec le pitoyable The High End Of Low.

La sortie du nouvel album venant s’ajouter à la discographie Marilyn Manson est prévu pour le 30 Avril.

D’ici là, révisez vos classiques en lisant les chroniques de disques du bonhomme sur Discochronics.fr

Commentaires

Laisser un commentaire