Le Web communique » Alimentation » La fraise Tagada un bonbon à toutes les sauces


La fraise Tagada un bonbon à toutes les sauces

10 septembre 2012 · Posté dans Alimentation 

Comment s’appelle le bonbon le plus consommé par les enfants depuis des millénaires et qui a déjà fêté ses 40 ans ? La fraise TAGADA bien sûr !

fraise Tagada

L’histoire de la Fraise Tagada

Inventée en 1969, par la filiale Française HARIBO, elle doit son nom, indémodable, à un directeur commercial de l’époque qui, dit-on,  aurait entendu dans un cabaret la rengaine « TAGADA, tsoin tsoin » puis accepté par un vote en assemblée. La fraise TAGADA se présente sous la forme d’une petite boule de guimauve aérée, recouverte de sucre fin coloré en rose et aromatisé. Sa forme, sa couleur et son goût imitent parfaitement celui de la fraise d’où elle tient son nom. Pour la commander, cliquez ici.

Tout le monde aime la Fraise Tagada

Mais les enfants ne sont pas les seuls à adorer la fraise TAGADA. En effet, les adultes en sont également de voraces consommateurs ! Souvent imitée mais jamais égalée, elle a traversée les époques et n’a pas pris une ride, contrairement à nous…
Elle a su rester jeune et dans l’air du temps.
Elle nous rappelle de merveilleux souvenirs lorsqu’on la mange, cette saveur et cette odeur nous replonge dans notre enfance et c’est du pur bonheur…

La nouvelle Fraise Tagada

Et puisque son goût de fraise est si apprécié, HARIBO ne manque pas d’imagination et a eut l’idée de créer une nouvelle fraise TAGADA PINK, une sorte de petite sœur au goût inimitable dans une parure rose, acidulée et pétillante, qui fait voir la vie en rose aux petits et aux grands qui croquent la vie à pleine dents.
Mais la saveur de la fraise TAGADA a été également associée aux moelleux Chamallows HARIBO. On retrouve alors en bouche un subtil mélange de chamallow et de fraise TAGADA  qui ravira les amateurs.
Alors aux prochains anniversaires, à la méga fête entre amis ou encore pour le plaisir, n’oubliez pas la Fraise TAGADA, car sans elle, la vie serais moins rose…

Commentaires

Laisser un commentaire