Le Web communique » Boutique en ligne » LEXUOMO : la maille au service du pull homme


LEXUOMO : la maille au service du pull homme

4 novembre 2011 · Posté dans Boutique en ligne 

Peut-on nous expliquer quelle mouche pique ces messieurs de Lexuomo ?

Lexuomo

Des pulls aux drôles de noms

Nous parlons de ces messieurs parce que le ton de leur prose (commentaires sur les modèles, présentation des collections) fleure le ton un peu pincé des billets des frères Goncourt. La bile en moins. On s’en félicite. Mais qui leur inspire le nom de leurs modèles ? Chaque saison nous inflige son lot de mots peu avenants : DRAIX, DAIGNAC, DERCY, DORNAS. On aura compris qu’ils piochent dans les noms de villes françaises.

Mais un sujet maîtrisé

Côté collection c’est moins rugueux. C’est même emballant. Le look-book de la collection Automne-Hiver 2011/2012 qu’ils ont concocté en version anglaise (elle n’existe pas en français, on leur demandera pourquoi) expose des clichés de gros plans sur les motifs qu’ils construisent sur des pulls, des cardigans, et même des vestes. Oui, des vestes. D’ailleurs le terme construire est particulièrement approprié : Lexuomo ne fait pas que tricoter ses modèles (ah oui, nous omettions de dire que la marque se concentre avec l’obstination d’une plante grimpante à ne faire que ce qu’elle maîtrise à la perfection : le pull homme en maille) elle construit littéralement des motifs qui ne se contentent pas de « faire joli », mais, par le jeu des proportions, vous élance les petits gabarits, vous allonge les trapus.

Le cardigan homme Lexuomo en est une illustration étonnante. Le studio, solidement soutenus par le savoir-faire des ingénieurs tricoteurs maison, ont concocté un très beau jeu de rayures. Le rythme, marqué par un trait noir profond (chez Lexuomo, on ne met pas simplement « pull noir », mais on propose du « noir profond » -et il faut bien admettre que tout ce qui prétend de couleur noire semble à peine gris sombre à côté de leur « noir profond »), s’enrichit non seulement par l’adjonction des autres couleurs, mais aussi par l’introduction discrète d’un jour dans le tricot.

Discret. Terme paradoxal pour une marque dont les modèles peuvent éclater de lumière. Mais idoine lorsqu’on regarde les modèle veste homme unies en bleu ou en noir. Qu’est-ce qui les rend si réussies ? Rien d’éclatant. En approchant on remarque le resserrement à la taille, la fente sur le côté, placée exactement à l’ouverture de la poche du pantalon.

Allez, on leur pardonne les noms de leurs modèles.

Commentaires

Laisser un commentaire